Le marché allemand

Par Cédric Verdier

 

Un seul mot résume parfaitement le marché allemand de la plongée : " Impressionnant ! ".
Impressionnant car l'Allemagne, c'est avant tout 800 000 plongeurs qui pratiquent régulièrement, non seulement dans les lacs de ce pays au climat si peu clément, mais aussi et surtout à l'Etranger. Car on trouve des plongeurs allemands et des centres de plongée allemands partout dans le monde. Et le Boot, le salon nautique de Düsseldorf, en est la preuve car les voyagiste y ont la part belle.
Euro Diving, le salon professionnel de la plongée, qui se tient maintenant à Munich, ne vient que confirmer cette tendance d'un marché résolument tourné vers l'extérieur.
Mais pour voyager, les plongeurs allemands ont avant tout besoin de formations et d'équipements. Et c'est là aussi l'un des aspects impressionnants de l'Allemagne. De nombreuses fédérations (VIT, VDTL, VDTL, Barakuda) se disputent le marché avec des organisations internationales fortement implantées (PADI, NAUI et SSI). Rien que pour PADI, il y a eu en 1997 45000 brevets délivrés à des résidents allemands alors que plus de 200 centres de plongée PADI se partagent le territoire.

Mais, signe d'une crise profonde découlant de la réunification des deux Allemagne, les centres et magasins ont revu leurs tarifs à la baisse, ces deux dernières années, chacun tirant les prix dans l'espoir de séduire un consommateur de plongée bien plus frileux qu'auparavant. Les fabricants allemands de matériel (Dräger, Seemann Sub, etc..) constatent en règle général un ralentissement du marché intérieur par rapport à l'Export.
Le marché allemand, longtemps considéré comme le poids lourd de la plongée européenne, est à la recherche d'un second souffle qu'il espère trouver dans le Nitrox et la plongée Tek. Cette récente activité semble enthousiasmer les plongeurs d'outre Rhin, comme en témoignent les couvertures de certaines des nombreuses revues de plongée allemandes, pourtant traditionnellement plus portées sur le voyage.
Enfin la tendance la plus fortement marquée reste celle de l'écologie et de la prise de conscience de l'environnement. Des centres et des clubs de plongeurs ne cessent d'organiser des actions de nettoyage des nombreux lacs et rivières, afin de prouver à une population de plus en plus " colorée en vert ", que les plongeurs sont des gens responsables qui participent activement à la protection du milieu. Un moyen également d'éviter par des actions médiatisées la fermeture progressive au public des lacs privés qui permettent chaque week-end à de nombreux plongeurs de s'entraîner avant de partir en vacances.