L'Asie du Sud-Est

Par Cédric Verdier

 

Lorsque l'on parle de l'Asie du Sud-Est, on pense le plus souvent à des pays au régime politique très affirmé comme en Corée du Nord ou en Birmanie, à des pays donc l'attrait touristique a un genre un peu particulier, comme en Thaïlande ou aux Philippines, à des pays qui ont connu les désastres de la guerre, comme le Vietnam. On pense aussi à la crise économique récente qui a touché de plein fouet des pays tels que Singapour ou la Malaisie.
Une chose est sûre : on pense très peu à la plongée. Pourtant s'il y a une région au monde qui a connu un développement important ces dernières années, c'est bien celle-ci.

Pour Claus Nimb qui dirige le bureau PADI Asia Pacific à Singapour, " les deux pays les plus populaires au niveau du tourisme Plongée, sont la Thaïlande et les Philippines, suivis de l'Indonésie et de la Malaisie. Rien qu'en Thaïlande, il y a eu 27 000 brevets PADI délivrés en 1998. Bien que les temps soient durs actuellement, nous sommes plutôt optimistes sur le Moyens Termes. " Bien que cela ne représente qu'un aspect du marché, c'est néanmoins un aspect très important. Pour Asian Diver, le magazine de plongée le plus important de cette région, distribué dans 16 pays différents, PADI représente 64 % de parts de marché, NAUI 13%, les fédérations affiliées à la CMAS 10% et SSI 7%.

Cette partie du globe est donc très active comme réceptacle du tourisme plongée, qui présente une croissance d'environ 25% par an et représente un secteur d'activité économique non négligeable pour des pays qui parfois ne se remettent que difficilement de crises économiques et politiques à répétition. C'est aussi la raison pour laquelle, après bien des discussions et des oppositions, DEMA, Boot (l'organisateur de Düsseldorf) et METS Asia ont réussi à mettre en place un salon professionnel annuel et itinérant, l'ADEX, dont la prochaine édition aura lieu en Avril prochain. De très nombreux Tour Operators du monde entier étaient présents à la l'édition 98 à Singapour, l'occasion de proposer à leur catalogue des destinations de plus en plus appréciés des plongeurs européens. De plus en plus de moniteurs européens trouvent un emploi dans des centres de Thaïlande ou des Philippines, toujours à la recherche d'encadrants parlant des langues européennes. Depuis quelques années même, des moniteurs allemands ou suisses ont ouvert des structures plongée afin d'accueillir des touristes plongeurs et de leur faire découvrir certaines destinations on ne peut plus prometteuses.