La PA mode d'emploi.

Par Cédric Verdier

 

" En cas de problèmes, percutes ta P.A.
" Pas de problèmes pour réussir la remontée P.A. ".


Autant d'expressions que l'on entend couramment dans la bouche de moniteurs préparant des élèves à l'utilisation parfois délicate du gilet de stabilisation !

P.A.
Ces deux lettres sont passés dans le vocabulaire courant de toute une génération de plongeurs et sont encore utilisées par des gens qui en ignorent l'origine, voire la signification.
En réalité, tout commence au début des années 50 lorsque la Marine Nationale s'intéresse à l'évacuation d'urgences des sous-marins et à des usages similaires. Plusieurs projets de collerettes de sécurité voient le jour et celui de Frédéric Dumas est certainement l'un des plus connus. Cette collerette est ensuite adaptée à l'utilisation par des plongeurs afin de pouvoir remonter rapidement (mais pas s'équilibrer sous l'eau) grâce à des petites cartouches de CO2.
Mais le grand gagnant de la course à la bouée collerette, c'est le fabricant français Fenzy dont les premiers modèles conquièrent le marché militaire dès le début des années 60. Les modèles Fenzy, imités par d'autres fabricants, apporteront des modifications successives qui permettront également d'investir le marché naissant de la plongée sportive. Cette suprématie ne sera remise en cause qu'à partir des années 80 avec l'arrivée des gilets de stabilisation, en provenance des Etats-Unis et basés sur un concept fondamentalement différent. Le stab deviendra alors la norme.

Quant aux deux lettres P.A., elles ornent les premiers modèles et signifient Plongeur Autonome. Rien avoir donc avec le fantaisiste Parachute Ascensionnel (le slogan de Fenzy fut pourtant à un moment : le parachute du plongeur).
Et tout cela n'explique en rien le genre féminin que l'on accorde à " la " P.A.
Encore une fois, la tradition orale est à l'origine d'expressions sans rapport avec le présent. Ne dit-on pas encore de nos jours que l'on " traverse dans les clous " ?

(Paru dans Plongée Magazine)