PADI,

qu'est-ce que c'est ?

Par Cédric Verdier

 

PADI = Professional Association of Diving Instructors.

 

Cette association a été créée en 1966 aux U.S.A. par John Cronin et Ralph Erickson, avec la volonté d'apporter une démarche pédagogique différente de celle héritée de la Marine américaine.
PADI s'est orienté vers une plongée ouverte au plus large éventail possible de pratiquants grâce à des normes "grand tourisme" limitant les risques et favorisant le confort et le plaisir du plongeur (mise au point de tables de plongée sans paliers, conçues et testées sur une population représentative des plongeurs loisirs, profondeur limitée par la courbe de sécurité, gilet et détendeur de secours pour tous les plongeurs, conception modulaire des cours, approche marketing pour la promotion des cours, catalogue de supports pédagogiques avec vidéos, manuels, transparents, diapositives, CD-ROM).

PADI dispose de différents bureaux dans le monde, chacun s'occupant de territoires particuliers (U.S.A., Canada, Europe Japon, Australie, etc..)
PADI Europe a été crée en 1986 en Suisse. 45 personnes s'occupent de la traduction des ouvrages dans différentes langues (Français Allemand, italien, etc..), de la délivrance des brevets, du soutient aux Instructeurs et aux centres de plongée.

 

Les différents brevets PADI

 

Premier niveau : l'Open Water Diver.

Le premier niveau de plongée s'appelle l'Open Water Diver. Il permet à tous d'avoir les techniques et connaissances indispensables à l'acquisition d'expérience en plongée sous-marine, de manière agréable, amusante et sûre. Il se compose d'informations théoriques et de l'apprentissage d'éléments pratiques dans un endroit calme et tranquille, qui peut être une piscine ou une zone très protégée. On y voit les techniques de base nécessaires à tout plongeur débutant, avec apprentissage de l'organisation de plongée, de l'utilisation des tables, des techniques de stabilisation à l'aide d'un gilet et des procédures d'urgence (échange d'embout, utilisation d'un détendeur de secours, etc..).
Ce premier niveau se termine toujours par au-moins quatre plongées en milieu naturel, permettant ainsi d'appliquer aux conditions réelles les informations acquises. Quelques jours seulement suffisent à cela. Il est alors pleinement possible de profiter de la plongée sous-marine dans la plupart des sites répartis dans le monde. L'autonomie est cependant limitée à 18 mètres dans des conditions meilleures ou similaires à celles de l'apprentissage.

 

Deuxième niveau : l'Advanced Open Water Diver.

Dans tous les domaines, il est possible de se perfectionner. C'est aussi le cas de la plongée grâce à l'Advanced Open Water Diver, deuxième niveau de plongeur. Ouvert à tout plongeur breveté Open Water Diver ou CMAS 1 étoile, c'est l'occasion de découvrir de façon pratique, les différentes possibilités qu'offre la plongée. Cette formation aborde les techniques complémentaires utilisées lors de plongées plus profondes, de plongées utilisant du matériel spécifique (combinaison étanche, parachute de relevage, appareil photo, etc.. ) ou pratiquées sur des sites particuliers (en altitude, sur épave, dans le courant, etc..). Au total au-moins cinq plongées dont les thèmes peuvent être choisis par le plongeur et l'Instructeur.

Tous les thèmes de plongée, que ce soit par exemple la plongée sur épave, la photographie sous-marine, ou la biologie, sont autant d'occasion de découvrir les différents aspects de ce loisir. Pour connaître chaque thème plus en détail, rien de mieux qu'un cours de Spécialité. On a le choix entre 23 thèmes différents. De quoi profiter, en quelques plongées, des multiples facettes qui s'offrent à nous.

 

Troisième niveau : le Rescue Diver.

En avion, on apprend toujours comment mettre un gilet de sauvetage. En plongée, il est donc normal d'apprendre les techniques permettant de résoudre les différents problèmes auxquels on pourrait être confronté. C'est le but du cours de Rescue Diver. Grâce à des mises en situation pratique, tout plongeur Advanced Open Water Diver ou CMAS deux étoiles y apprend comment aider un autre plongeur en difficulté. Douze techniques, apprises en au-moins cinq séances, pour être paré à toute éventualité.

 

Quatrième niveau : le choix dans la progression.

Première possibilité pour le plongeur, le perfectionnement par le biais du niveau de Master Scuba Diver après avoir suivi 5 cours de spécialité.
Mais la plongée, c'est aussi la possibilité de faire partager une passion à des débutants. C'est la motivation de ceux qui suivent le cours de Divemaster. Ce cours d'encadrant fournit tous les éléments théoriques et pratiques pour aider un Instructeur à former des plongeurs. C'est aussi le passage obligé pour tout plongeur Rescue Diver ou équivalent, désirant devenir Instructeur.

La formation d'Instructeur, l'I.D.C., représente réellement l'étape principale de tout encadrant désirant faire de la plongée son métier. Pour accéder à cette formation spécialisée, il faut être Divemaster PADI ou Moniteur CMAS 1 étoile. Après ce stage d'une dizaine de jours, centré sur la pédagogie et l'utilisation du système de formation PADI, il faut encore satisfaire aux épreuves d'un examen de deux jours dirigé par un examinateur PADI. On a alors la possibilité d'enseigner les différentes formations PADI et de travailler dans le monde entier au sein de l'industrie de la plongée.