Les produits :

 

Pour simplifier, nous pouvons décliner l’offre actuelle en quatre types de produits ce qui explique la diversité des gammes Sea & et Ikelite. Deux gammes de flashs "
tout terrain
" et deux gammes de flashs dont l’utilisation est dédiée à la macrophotographie ou au grand angle.

 

Les flashs "tout terrain"

Ces flashs, de puissance moyenne, peuvent être utilisés en macrophotographie, en prise de vue normale (0,6m à 2m) et en prise de vue grand angle. Parfait pour l’amateur qui ne désire pas augmenter le nombre d’accessoires pour son appareil, ces flashs à tout faire se déclinent en deux familles : Entrée et haut de gamme.

 

Entrée de gamme (moins de 4.000 FF)

YS-50TTL (Sea & Sea)

Le YS-50TTL est principalement vendu avec le Motor Marine II-EX de Sea & Sea car l’achat groupé de l’appareil et du flash est proposé à un prix très attractif. Il existe aussi une version compatible avec les Nikonos. Il possède un mode TTL et un mode Manuel. Il a un diffuseur intégré qui lui permet d’avoir une couverture angulaire de 90° ce qui est juste ce qu’il faut pour la lentille 16mm du Motor Marine II-EX. Il peut être alimenté par des piles alcalines ou par des accus. Sea & Sea possède sa propre connectiques (4 broches) pour ses produits. Il y a une référence de produit différente pour les appareils Sea & Sea et Compatible Nikonos (5 broches) sauf pour les Flashs Duo ou seul le câble change. Attention à bien spécifier à votre revendeur le type d’appareil que vous allez utiliser avec le flash.


SS 100A (Ikelite)

Ce flash possède une caractéristique unique :
la possibilité de déplacer le bulbe du flash de manière à faire varier sa couverture angulaire en fonction de l’objectif. Cet angle varie de 80 à 95° permettant de faire de la macrophotographie et du grand angle avec le même flash et sans utiliser de diffuseur. Il est utilisable en mode TTL, Manuel et Manuel demi-puissance. Il possède en son centre une lampe qui permet de positionner le flash correctement avant chaque prise de vue. Il a une autonomie de 160 éclairs à pleine puissance avec un temps de recharge de moins de 4 secondes pour des piles alcalines.

 

Conclusion :
Si vous vous équipez d’un système Motor Marine II-EX, choisissez comme flash le YS-50 TTL car il aura un rapport qualité prix imbattable. Si vous voulez vous équiper (ou si vous possédez déjà) un Nikonos, le SS 100A parait mieux armé pour affronter la large gamme des objectifs Nikon et a un meilleur temps de recharge, une meilleure autonomie et une lampe pour la visée.



Haut de gamme : (plus de 4.000 FF)

 

Marine Auto 3200 TTL (Sunpak)

Avec un nombre guide de 32 mètres, ce flash est le plus puissant des modèles de cette gamme. Son mode TTL fonctionne à pleine et demi-puissance. Il possède aussi un mode Esclave. Par contre, c’est le seul flash qui n’a pas de mode Manuel ce qui oblige à passer le Nikonos V en mode M90 pour débrayer le TTL. Son ouverture de seulement 73° (qui ne couvre que jusqu’au 28mm) doit être augmenté à l’aide de deux diffuseurs pour couvrir des objectifs jusqu’au 15mm ce qui fait perdre deux ouvertures. De plus, il est nécessaire d’utiliser le premier diffuseur pour adoucir la lumière avec des objectifs de focale supérieure à 28mm sur de courtes distances. Malgré cela, c’est un flash très intéressant par son prix raisonnable (moins de 5.000 francs pour l’ensemble flash, bras, barrette et cordon pour Nikonos).



SB-105 (Nikon)

Voici le flash qui est le plus souvent vendu avec un Nikonos V. Sa couverture angulaire de 70° ne couvre que jusqu’au 28mm ce qui implique l’utilisation d’un diffuseur pour utiliser un objectif de 20mm ou de 15mm. Comme il n’est pas très puissant, cela réduira la profondeur de champ des prises de vue. Il peut être utilisé en mode TTL ou Manuel. Le SB-105 est livré avec un bras et une barrette qui ne sont absolument pas pratique pour positionner correctement le flash. De plus son prix est relativement élevé.



YS-120 Duo (Sea & Sea)

Comme le YS-30 Duo, ce flash peut être utilisé sur les appareils Sea & Sea ou les compatibles Nikonos en changeant simplement le câble. Légèrement moins puissant que le YS-50TTL, il a un certain nombre d’atouts comme un mode Esclave, une autonomie énorme de 280 éclairs avec 8 piles alcalines et de 600 avec les piles au lithium spécifiques à Sea & Sea. Il indique la fin du cycle de recharge par un signal sonore. De plus, les informations lumineuses sont présentes des deux côtés du flash, caractéristique extrêmement pratique lorsqu’on utilise deux flashs (de chaque côté de l’appareil).


SS 200 (Ikelite)

Dernier né de la gamme Ikelite, ce flash regroupe les dernières nouveautés technologiques en matière de flash submersible. Sa couverture angulaire est de 100° (il couvre ainsi jusqu’au 15mm), une lampe intégrée pour la visée, un temps de recharge exceptionnel de 1,6s avec signal sonore pour une autonomie de 150 éclairs. La nouveauté est un indicateur composé de plusieurs LED indiquant le nombre de pellicules 36 poses que le flash peut réaliser. Il n’y a donc plus de doute sur l’état des accus. Bien sûr, il est utilisable en mode TTL ou Manuel avec de nombreuses possibilités de puissance (1/2M, 1/4M et 1/8M).

Conclusion
Dans cette catégorie, tout est question de budget. Le Sunpak apporte la puissance mais peu de fonctionnalités et quelques contraintes pour moins de 5.000 FF. Le modèle le plus intéressant pour un prix abordable est le YS-120 Duo dont l’exceptionnelle autonomie limitera les manipulations pendant un voyage. Un peu plus cher, le SS 200 s’adresse à ceux qui ont besoin d’un temps de réponse très rapide pour pouvoir saisir plusieurs clichés rapidement. Seul modèle à éviter, le SB-105 dont le prix nous semble excessif dans le classement global des modèles (rapport qualité-options / prix).



La macrophotographie


Ces flashs se caractérisent par leurs dimensions réduites, ce qui permet de les placer n’importe où, et par leur faible puissance pour éclairer de petites zones (en général inférieures à 15cn x 10cm). Ces flashs peuvent être utilisés ensuite comme flash d’appoint d’une unité plus puissante.


SS 50 & SS 50s

Ce sont les plus petits flashs de la gamme Ikelite dont la couverture
angulaire permet d’utiliser des objectifs jusqu’au 28mm. L’utilisation principale de ces flashs est évidemment la macrophotographie ou comme second flash d’appoint. La différence entre le 50 et le 50s se situe au niveau des modes de fonctionnement. Le 50 est un flash TTL alors que le 50s est un flash manuel avec un mode Esclave. Avec 4 piles alcalines, leur autonomie est de 200 éclairs à pleine puissance avec un temps de recharge de 3,5 seconde ce qui est excellent.

Sur la photo le modèle SS50s


YS-30 Duo

C’est le plus petit flash de la gamme Sea & Sea. Il est compatible avec tous les appareils Sea & Sea et Nikonos en changeant simplement le câble de raccordement à l’appareil. Sa faible puissance, sa petite taille et son mode TTL le rendent donc parfait pour la macrophotographie. Il pourra être placé juste au-dessus du viseur de l’appareil, évitant ainsi l’ombre des piges des kits macros qu’il est possible de voir lorsqu’on utilise un flash sur le côté.

Le YS-30 Duo est le seul à posséder le mode TTL Esclave (voir plus haut) ce qui permet de l’utiliser comme un flash d’appoint très mobile (sans fil à la patte). Il pourra être séparé de l’appareil pour créer des jeux de lumière intéressants.

Il peut être alimenté par deux piles alcalines donneront 250 éclairs. Il est aussi possible d’utiliser des accus en Ni-Cad (environ 140 éclairs). Sa couverture angulaire est faible mais ce n’est pas important pour la macrophotographie et cela ne l’est pas non plus si on l’utilise en tant que flash d’appoint.

 

Conclusion :

Bien qu’un peu plus cher, le YS-30 est un flash dont les possibilités sont énormes grâce à la fonction TTL Esclave. A part la macrophotographie, il pourra être utilisé en flash secondaire totalement désolidarisé de l’appareil et pourra être placé à l’intérieur d’une épave ou derrière un récif de corail pour créer des jeux de lumière bénéfiques à l’ambiance du cliché.



La prise de vue grand angle

 

Ici, nous recherchons puissance et ouverture pour éclairer une zone la plus grand possible. La prise de vue grand angle permet de se rapprocher des sujets de grande taille afin de diminuer l’impact de l’absorption des couleurs et minimiser l’effet des particules présentent dans l’eau.



SB-104

Ce flash a été conçu pour être utilisé avec un Nikonos RS, mais pas exclusivement. C’est le plus puissant des flashs de la gamme Nikon avec un nombre guide de 32 mètres et une couverture angulaire de 100°. Son temps de recharge est de 3s et son autonomie est de 120 éclairs. Avec un Nikonos RS, il permet d’utiliser une mesure matricielle pour équilibrer l’éclairage du flash avec la lumière ambiante. Il possède un mode TTL, la possibilité de synchroniser l’éclair sur le second rideau de l’obturateur pour garder l’impression de mouvement des sujets mobiles (traînée de lumière) et un mode Esclave. C’est un modèle haut de gamme relativement cher mais très intéressant pour les possesseurs du défunt RS.



YS-300TTL

Voici le modèle haut de gamme de Sea & Sea. Ce n’est pas le modèle le plus puissant décrit dans ces pages, mais il possède de nombreuses fonctions qui en font un produit complet. Sa couverture angulaire de 100° lui permet de couvrir des objectifs de 15mm de focale sans diffuseur. D’une autonomie moyenne (120 éclairs), il indique la fin du cycle de recharge par un signal sonore et possède une lampe placée au centre du flash qui permet une meilleure visée. Il est utilisable en mode TTL, Manuel (plusieurs puissances) et Esclave. Comme le YS-50TTL, il faut choisir le bon modèle lors de l’achat en fonction de l’appareil sur lequel il sera branché.


SS 400

Voici un monstre fabriqué par Ikelite. Un nombre guide de 32 mètres couplé à une ouverture angulaire de 110° en fait le flash le plus puissant du marché. Il possède une lampe de visée suffisamment puissance pour être utilisée lors de plongées de nuit. Au total, la bête pèse 3kg en surface.. Le cycle de recharge est de 3,5s avec signal sonore et une autonomie de 150 éclairs à pleine puissance. Il fonctionne en mode TTL, Manuel (plusieurs puissances) et Esclave.

Conclusion
Le flash présentant le meilleur rapport qualité/prix est le SS 400 d’Ikelite. De plus, c’est le flash le plus puissant avec la plus grande couverture angulaire et il pourra être utilisé avec des objectifs de faible focale.



Les autres marques

Il existe d’autres marques dont la diffusion en France est plus discrète et ce sont souvent des flashs pour le marché professionnel. On pourra citer les marques Subtronic, Morris, Isota, Subatec, Aquatron, etc.


Les bras

Les flashs d’entrée de gamme sont généralement livrés avec un bras, une barrette qui se visse sous l’appareil et un câble. Il est fortement déconseillé de prendre des photographies en laissant le flash attaché à la barrette, car en étant trop près de l’objectif, une partie de l’éclair se propage dans l’axe de celui-ci éclairant les particules contenue dans l’eau, et écrase les volumes du sujet. Il est donc préférable de tenir le flash à bout de bras de la main gauche et tenir l’appareil de la main droite. Ceci est réalisable avec les appareils légers comme le Motor Marine II-EX ou les Nikonos (I à V) mais impossible avec la quasi totalité des caissons à cause de leurs poids et de leurs ergonomies.

Pour les caissons, ou pour améliorer l’ergonomie des appareils étanches, il est préférable d’utiliser un système de bras à trois brins de longueur maximale de 30cm chaque, avec des rotules sphériques de 2 ou 3cm de diamètres. Le dernier brin pourra se désolidariser du reste de l’appareil pour pouvoir positionner le flash dans des endroits inaccessibles en utilisant les bras.