La chronique du voyageur. Comment sauver une plongée

Par Cédric Verdier

 

Rien n'est plus stupide, alors que l'on parcouru des milliers de kilomètres pour visiter une site de plongée, que de se retrouver sur ce site avec l'impossibilité de plonger. La météo est bonne, les conditions optimales, pas de soucis de santé. Non, juste un problème de matériel de plongée, sur le bateau, quelques minutes avant la mise à l'eau. Dans une bordée d'injures à l'encontre de tous les fabricants de matériel et de tous les magasins spécialisés, on en vient même à regretter d'avoir appris à plonger, la frustration au bord des lèvres.
La solution est simple et consiste à se constituer un petit nécessaire de voyage destiné à parer au plus urgent, surtout lorsque même le système D s'avère insuffisant.
En voyage, tout étant une question de poids, l'ensemble des éléments suivants peut tenir dans une petite pochette pesant moins d'un kilogramme.

Tout cela permet de réparer facilement une fuite ou une rupture, même sans être un As du bricolage. De toute manière, sur le bateau, il y a toujours quelqu'un qui sait utiliser tout cela. Et puis cela peut aussi servir à sauver la plongée d'un autre, qui vous en sera éternellement reconnaissant...