8- Comparaison entre
Surpression Pulmonaire  et
Accident de Décompression

 

 

SURPRESSION PULMONAIRE

ACCIDENT DE DECOMPRESSION

CAUSES Pression trop forte dans les poumons (blocage de la glotte) Dégazage d’azote
LOI MISE EN JEU Mariotte Henry & Mariotte
NATURE DU GAZ MIS EN CAUSE Air Azote
PHYSIQUE Variation relative de la pression Variation de la pression
FACTEUR TEMPS Indifférent Important
CONDITIONS Favorisé par la proximité de la surface Dépend du profil de la plongée (profondeur, durée, effort...)
DELAI D’APPARITION DES SYMPTOMES Immédiat 0 à 12 heures (50% des cas dans la première ½ heure)
SYMPTOMES    
COEUR Tachycardie (>100 pulsations/mn), désamorçage artériel, augmentation de la pression veineuse Tachycardie, diminution de la pression artérielle et veineuse
POUMONS Respiration difficile, crachats sanguins, pneumothorax Dyspnée (respiration difficile)
DOULEURS Sous claviculaire, thorax Musculaire, articulaire
PERTE DE CONNAISSANCE Syncope, état de choc Syncope
PARALYSIE Hémiplégie, paraplégie Toutes formes de paralysie possibles
PEAU Emphysème sous-cutané (air sous la peau) Puces, moutons, bleuissement des extrémités
ATTITUDE Réflexes rapides Fatigue, ne réagit pas à la douleur
DIVERS Pâleur, vertiges, angoisse, trouble de la vue et de l’ouïe Ramollissement général, problèmes cardio-vasculaires
TRAITEMENT O2, traiter l’état de choc, évacuation, caisson envisageable O2, aspirine £ 500 mg, eau, allonger , évacuation, caisson
EVOLUTION Pas d’évolution dans le temps Très évolutif après les premiers symptômes
PREVENTION Souffler en remontant, ne jamais bloquer sa respiration Respect de la vitesse de remontée et des tables

 

Auteur: Stéphane ROCHON