LOI DE MARIOTTE (Compressibilité des gaz) :

 

1. Introduction

Cette loi sur la compressibilité des gaz a des conséquences importantes pour nous plongeurs, car elle intervient tout au long de notre activité. Elle nous est parfois utile (gilet de sécurité, compresseur, combinaison étanche, parachute, etc.. ) mais est malheureusement la cause de tous les accidents baro-traumatiques, et intervient aussi dans les accidents de décompression et leurs traitements.

 

2. Définition

L'abbé Edme MARIOTTE, physicien français a défini la loi qui porte son nom en 1676.
En voici la définition :

" A température constante, le volume d'une masse gazeuse est inversement proportionnel à la pression qu'il reçoit ".

Soit : P x V = constante

 

3. Mise en évidence

Prenons un verre gradué, retournons-le à la surface de l'eau. L'air emprisonné à l'intérieur de celui-ci est à une pression d'environ 1 bar (pression atmosphérique).
Immergeons-le maintenant à 10 mètres dans la même position : le volume d'air n'occupera plus que la moitié du verre, la pression d'eau ayant doublée.
Continuons à descendre : à 20 mètres (3 bars), il ne restera plus qu'un tiers du volume d'air initial et l'eau occupera les 3/4 du récipient à 30 mètres (4 bars).


Il est très important de remarquer que les variations relatives de pression suivent un rythme constant, contrairement aux variations du volume qui elles sont très importantes près de la surface. Une descente de 30 m à 70 m produit la même variation de volume que de la surface à 10 m. Ceci explique le nombre important d'accidents dans cette zone.

 

Auteur: Lionel NICOLO