FACE AUX ILETS PIGEON

Un club exemplaire



Créé en 1987, le centre des Heures Saines s'est construit une solide réputation. La plus grande structure de Guadeloupe, dirigée par Dominique Déramé, s'étoffe chaque année et propose aux clients de nouvelles activités.


Entre Pigeon et Bouillante, la plage de Malendure dévoile ses grains de sable noir sur une immense surface en arc de cercle. La baie fait face aux îlets Pigeon , appelés aussi îlets Goyave, deux îles accessibles en bateau en moins de cinq minutes à partir de Pigeon et qui recèlent de superbes plongées. La plage est bordée de petites guérites en bois prêtes à attirer le touriste : bateaux à fond de verre, voitures de location, clubs de plongée, vendeurs de bokits (galettes frites de pâte à pain fourrées à la morue ou au poulet)... Il y a foule et l'endroit ressemble un peu à un supermarché : on trouve de tout, pour tous les prix. Mais prudence, nous vous déconseillons fortement le bokit en question avant d'aller plonger, sauf si vous avez envie de vous rendre malade sous l'eau !


Un superbe catamaran équipé pour la plongée.
Yann Saint-Yves ©



Le club est abrité
dans la végétation.
Yann Saint-Yves ©


Pour ceux qui désirent un peu de calme, de fraîcheur et de repos, la courbe du rocher de Malendure est plus accueillante. Dominant la plage, le rocher se dresse dans toute sa splendeur. C'est sur ce nid d'aigle, blotti au milieu d'une luxuriante végétation qui abrite de superbes iguanes, que le club des Heures Saines est installé, depuis que Dominique Déramé en a pris les commandes en 1987.

En haut du rocher, près d'un restaurant indépendant, est installé le bureau, le local pour les combinaisons et autres stabs. Un escalier descend jusqu'à une petite aire de repos où ont été disposés une table et un banc. Là, il fait bon converser. Un peu plus bas, le quai et la douche de plein air, où l'on rince le matériel.


Une douche sur le ponton permet de rincer le matériel.
Yann Saint-Yves ©




Evolutions


Les bouteilles sont gonflées à bord.
Yann Saint-Yves ©


D'un bateau de 20 personnes pour sortir aux îlets Pigeon, avec 3 moniteurs permanents en 1987, le club compte aujourd'hui trois bateaux, le Miquelon, une barge alu de sept mètres qui accueille 9 personnes, le Yaisa, un chalutier de dix mètres bâti pour 22 personnes et le CataDive, un catamaran de quatorze mètres où 38 personnes peuvent tenir à l'aise. A bord du CataDive dont la vitesse de croisière est de 16 noeuds, on recense 40 équipements complets. Pas de panique donc si votre matériel se met à vous faire défaut au cours d'une sortie à la journée. Rien ne manque pour le confort des plongeurs. Et grand luxe : on ne porte pas ses bouteilles ! Elles sont gonflées à bord des bateaux, où elles restent en permanence.

Depuis 1998, " Les Heures Saines " possèdent aussi une base sur la plage de Petite Anse, tenue par Michel Montigaud, alias Michou. " Pour offrir aux plongeurs d'autres spots, d'autres sensations sur la côte, explique Dominique. Il est aussi intéressant pour les résidents de l'île, qui constituent 20% de notre clientèle, de pouvoir varier les sites, comme pour ceux qui ont choisi de longs séjours. Depuis peu, nous avons pris aussi le parti de créer une structure conjointe hôtel-restaurant-centre de plongée, en liaison avec l'hôtel Paradis Créole.


Michel Montigaud dirige l'autre base du club.
Yann Saint-Yves ©


" Les plongeurs sont donc pris en charge de A à Z. Cet accueillant hôtel est perché sur les hauteurs qui dominent Pigeon. Un régal pour les yeux : vue superbe sur les îlets depuis les transats qui sont disposés autour de la piscine. Et les bienheureux plongeurs bénéficient de plus de la cuisine raffinée et gastronomique de Thomas, un cuisinier qui ravit les papilles des plus difficiles de ses hôtes. Pour relier le centre, situé à 10 minutes de voiture, les plongeurs bénéficient de navettes. Pratique et confortable.



Compétences


Une partie de l'équipe
des Heures Saines.
Yann Saint-Yves ©


Le club emploie dix brevets d'état permanents dont trois BEES2. Beaucoup de moniteurs ont été formés sur place et sont restés. Encourager cette fidélité faisait partie des objectifs de Dominique. " Il y a quinze ans, donner deux jours de congés à un moniteur était inhabituel, de même qu'établir des contrats pour les stagiaires niveau IV. " Pour lui, bien traiter son personnel n'est pas une hérésie, mais un gage de succès. Certains moniteurs sont là depuis près de dix ans... Quand on connaît le fond de roulement de certains clubs esclavagistes, sur certaines îles où l'on pratique la plongée fast-food, souligner cette pratique n'est pas vain. Dominique les encourage de surcroît à acquérir de nouvelles compétences (Nitrox, Padi, secourisme, alpinisme...). Ils évoluent. D'abord pour eux mêmes, ensuite pour le bien-être de leur club.

De 87 à 2002, 30 000 baptêmes ont été effectués, 4000 formations (dont des niveaux IV et III) et 150 000 plongées assurées, une centaine de moniteurs formés. " La plongée est une activité à risques, précise Dominique. Heureusement, je dois avouer que les sites en Guadeloupe ne se prêtent pas aux plongées profondes. Excepté aux Saintes. Mais sur le site du Sec Pâté, on n'envoie pas n'importe qui. On le teste avant. Ce doit être un plongeur niveau II expérimenté, sinon, il ne plonge pas. "


Jérôme, un moniteur toujours disponible.
Yann Saint-Yves ©




Innovations

Outre les plongées classiques, le club propose des sorties à la journée : plongées aux Saintes, à la recherche des cétacés. Le centre a aussi développé la plongée pour publics spécifiques : seniors, handicapés, phobiques de l'eau, stressés. " J'ai toujours été intéressé par ceux qui étaient en difficulté ", avoue Dominique, dont le compteur personnel affiche 7000 à 8000 plongées sur place. Ses intérêts personnels ont donc influencé fortement la direction donnée à son club.


Des séances de relaxation sont organisées dans la piscine de l'hôtel Paradis Créole.
Yann Saint-Yves ©


En collaboration avec Jean-Jacques Gauthier, un kinésithérapeute breveté d'état en nage et plongée, précurseur de la plongée enfants au début des années 80, il a développé des stages pour les phobiques et les stressés, avec séances en piscine, relaxation, yoga, stretching, prise en charge diététique, apprentissage de nouvelles techniques respiratoires. " La plongée est anti-stress, affirme Dominique le précurseur. Je suis persuadé qu'elle sera bientôt utilisée à plus grande échelle comme thérapie pour ceux qui ont des perturbations cérébrales, pour les handicapés...." Il est fier d'avoir amené des phobiques de l'eau à devenir des plongeurs : " Certains reviennent chez nous pour passer leurs niveaux I, puis II... Une énorme surprise et un progrès gigantesque pour eux qui étaient auparavant incapables de mettre la tête sous l'eau ! "

Outre l'aspect humain, le club a aussi veillé à être à la pointe de la technologie. Depuis trois ans, le Nitrox a fait son apparition aux Heures Saines. " Nous sommes le seul club en Guadeloupe à l'utiliser, souligne Dominique. Le Nitrox est une évolution logique si c'est un moyen pour accroître le confort et la sécurité. Il ne faut pas en profiter pour tirer sur la ficelle et réagir en pensant rester plus longtemps au fond et faire moins de paliers ! A utiliser à bon escient. "
Pour varier aussi le choix des activités, notamment en direction des accompagnateurs non-plongeurs ou de ceux qui séjournent longuement en Guadeloupe, une activité pédestre a été mise en place.
Depuis peu, le sympathique Hervé Hulin, titulaire de deux BEES1 - alpinisme et plongée -, emmène des clients en randonnée en forêt tropicale. La Trace d'Antan permet de découvrir aux métropolitains de découvrir des variétés d'arbres inconnus. Pour éviter de ne connaître la Guadeloupe que sous son aspect aquatique...

Martine Carret




Guide Pratique

  • Adresse utile:

    Les Heures Saines
    Le Rocher de Malendure
    97132 Pigeon-Bouillante
    Tél : 05 90 98 86 63 ou 05 90 98 71 62
    Fax : 05 90 98 77 76

    Plage de Petite Anse
    Tél : 05 90 98 70 29
    Email : heusaine@outremer.com
    Site web : www.heures-saines.gp

    En chiffres : 80 équipements complets comprenant : bouteilles, détendeurs avec manomètre, gilets stabs, combinaisons shorty 3 mm, palmes, masques...
    Le station de gonflage est composée de deux compresseurs Bauer d'un débit de 26 mètres cubes/heure et de 36 mètres cubes/heure.
    Dix bouteilles tampons permettent de remplir, directement à bord des bateaux, 25 bouteilles en 20 minutes. Le club dispose également d'une station de gonflage NITROX.


    Hôtel-restaurant Le Paradis Créole
    Poirier
    97132 Pigeon-Bouillante
    Tél : 05 90 98 71 62
    Fax : 05 90 98 77 76
    Email : paradis-creole@outremer.com
    Site web : www.paradis-creole.gp