LA GUADELOUPE POSSEDE DES SITES TRES CONNUS

Plonger aux Pigeon



Situés à un kilomètre à peine de la côte, les îlets Pigeon présentent la particularité de regrouper des plongées très différentes dans un espace restreint.


La Piscine

Des rochers bordent une grande étendue de sable parsemée de petits récifs aux multiples gorgones, éponges et petite faune. Ne dépassant pas dix mètres de fond, la " Piscine ", centrée au milieu des îlets, dévoile des eaux calmes et limpides, sans courant, parfaites pour les baptêmes, les exercices ou la remise en jambe après une année sans eau salée. Les tortues viennent souvent en surface dans cet endroit paisible pour respirer.


Martine Carret ©



Le Tombant aux Carangues


Araignée de mer rayée sous oursin-diadème
Yann Saint-Yves ©


A main gauche, sortant de l'abri naturel constitué par la Piscine, l'îlet s'effondre vers le fond en pente moyenne jusqu'à une cinquantaine de mètres. Le nom peu usurpé du spot laisse voir lesdites carangues, sous différentes déclinaisons, souvent grises, parfois jaunes, plus rarement noires. Ces rencontres ont lieu sur un fond d'éponges barriques (xestospongia muta) monumentales, très souvent squattées par des crustacés de taille proportionnelle à leur hôte végétal. De multiples variétés d'éponges donnent aux fonds des environs d'innombrables couleurs, pour peu qu'en surface le ciel soit dégagé. Un courant faible s'occupe de temps en temps de votre quota d'exercice journalier.



La Pointe Barracuda

Sortant de la baie de la " Piscine ", à main droite cette fois, quelques barres rocheuses richement colonisées indiquent la direction du tombant en pente douce. On y rencontre fréquemment des tortues de taille moyenne, et bien sûr, des barracudas. Ceux croisés sont solitaires, mais on peut voir leurs cousins, les bécunes, qui se montrent plus grégaires. Plus craintifs, les chevaliers ponctués (haemulon melanurum) restent près des rochers, dans lesquels ils se cachent dès qu'on tente de s'en approcher.



La Bouée Anticyclonique

L'îlet plonge dans l'océan et forme un plateau vers moins quinze mètres, qui part en un tombant de pente moyenne. Sous le soleil, les riches couleurs ressortent étonnamment. Sur le plateau, vous partagerez votre émerveillement entre les nombreuses sortes de poissons bourses, coffres, pagres et trompettes, de taille honorable, se faufilant entre des éponges variées. Avec un peu de chance, vous trouverez un gros barracuda (sphyraena barracuda), peu farouche, que vous pourrez aborder de très près. L'approche, de face, en douceur, est la plus amusante, avec un nez à nez garantissant une vue imprenable sur les rangées de dents du monstre ! Le palier de sécurité pourra se faire juste au bord de l'îlet, en admirant les poissons-bagnards défendre frénétiquement leurs œufs étalés en taches bleutées sur les étendues planes des rochers. Les assaillants sont le plus souvent de petite taille, mais nombreux à se presser autour du nid !


Martine Carret ©



Le Jardin Japonais


Martine Carret ©

Près du club à main droite, le mouillage est pris juste derrière la pointe située après la plage de Malendure. Juste sous le bateau, un piton rocheux (un sec) creusé d'une grotte, abrite souvent de gros crustacés. Les sempiternelles éponges tapissent le paysage, ponctué de gorgones. Le fond se dérobe vers le large en pente douce, pour atteindre une vingtaine de mètres, mais le plus beau se trouve au-dessus. Mieux vaut donc déambuler tranquillement autour du " sec ", où la lumière est plus belle et les bancs de petits poissons plus nombreux. Les failles qui le longent sont à explorer à la remontée : le tapis végétal du rocher abrite une petite faune aux nuances vives, de toute beauté. Un site qui ravira les plongeurs débutants et les amateurs de couleurs, mais qui est parfois balayé d'un courant doux.



La Caille

C'est une plongée à faire de nuit. Depuis le Rocher de Malendure, le bateau vous largue à un tiers de la distance des îlets Pigeon. Descente en pleine eau ou le long d'un mouillage. Les palanquées arrivent sur le fond sableux garni de posidonies et d'herbe à tortue (thalassia testudium). Prenant la direction de la côte, on croisera de plus en plus de bandes rocheuses qui composent la " Caille ". Des seiches en pleine eau, des tortues, des grogneurs et rougets se montrent fréquemment, en plus des espèces planctoniques attirées par le faisceau des lampes. Dans les creux de roches, on trouve la petite faune habituelle, agrémentée de poulpes, de chirurgiens, de poissons-perroquets feu (sparisoma viride) et d'innombrables juvéniles de toutes sortes. La sortie de l'eau, en bas du rocher sur lequel trône le club, est une fête où la chaleur du planteur remplacera agréablement celle du soleil.


Martine Carret ©


Yann Saint-Yves ©

Partout, vous pouvez vous arrêter de palmer et vous rapprocher des rochers pour y admirer la petite vie du récif, fourmillante d'activité et de couleurs pour qui se donne la peine de s'y attarder. Là aussi, on gagne à tous les coups : de petits poissons coffres juvéniles à l'allure pataude se laisseront approcher, vous scrutant d'un oeil curieux avant de disparaître avec une vivacité étonnante, ne laissant derrière eux que le curieux souvenir d'un dé à jouer avec des nageoires ! Les deux centimètres des petits poissons bourses, qui se camouflent sur les gorgones, la tête en bas, font partie de cette faune de petite taille, comme les syngnathes, les crabes gouttes d'eau (qui sont en fait des araignées rayées -stenorhynchus seticornis-) sur leurs fines pattes, les crevettes nettoyeuses presque transparentes aux vives taches oranges, violettes, bleues ou roses, les nudibranches, et les magnifiques monnaies caraïbes à ocelles (cyphoma gibbosa).

Si vous êtes photographe, n'oubliez sous aucun prétexte votre panoplie de macro, si vous en avez une, sinon, vous pourriez bien vous en mordre les palmes...

Yann Saint-Yves




Guide Pratique

  • Adresse utile:

    Les Heures Saines
    Le Rocher de Malendure
    97132 Pigeon-Bouillante
    Tél : 05 90 98 86 63 ou 05 90 98 71 62
    Fax : 05 90 98 77 76
    Email : heusaine@outremer.com
    Site web : www.heures-saines.gp


    Hôtel-restaurant Le Paradis Créole
    Poirier
    97132 Pigeon-Bouillante
    Tél : 05 90 98 71 62
    Fax : 05 90 98 77 76
    Email : paradis-creole@outremer.com
    Site web : www.paradis-creole.gp


  • Martine Carret ©

    En savoir plus :

    Consulter notre sélection de livres.