UNE QUALITE DE SERVICE IRREPROCHABLE DANS UN DECOR MAGNIFIQUE

Un centre royal



Inauguré en novembre 85 par le défunt roi Hussein Bin Talal,le RDC, Royal Diving Center d'Aqaba, réunit toutes les conditions pour offrir aux plongeurs un séjour parfait. Il est dirigé par le sympathique Ahmad A. Al Qatawneh.


L'ouverture de la Jordanie sur la Mer Rouge est restreinte : vingt-sept kilomètres de côte, coincés entre Israël, à l'ouest, et l'Arabie Saoudite, au sud-est.

En venant de la ville, le paysage est pelé : désert brûlant, montagnes abruptes, eau translucide qui invite à la baignade. Un coup d'œil sur les montagnes au-delà de la baie et nous pouvons apercevoir Eilat, la voisine. Une pancarte de circulation affublée d'un plongeur incite à tourner à droite. Situé sur une plage privé à une quinzaine de kilomètres au sud du centre ville d'Aqaba, le Royal Diving Center accueille ses clients.


Stop. Ici on plonge!
Yann Saint-Yves ©



Ahmad, le directeur et Judesca, de l'office de tourisme jordanien.
Yann Saint-Yves ©


Le centre est vraiment idyllique. Une grande piscine donne sur la baie, que l'on peut admirer confortablement alangui au fond d'un transat, recouvert d'une moelleuse serviette de toilette. Aux petits soins, le personnel veille à ce que vous ne manquiez de rien. Au bord de la piscine, le snack regorge de boissons et de délicieux petits plats. La plage de sable blanc incite au repos. Pour les plus motivés, des merveilles sous-marines se trouvent au bout du ponton. Un écriteau invite à prendre des précautions pour ne pas abîmer les sites.

Et le personnel d'encadrement est extrêmement préoccupé par l'environnement. Leur credo ? "Prenez seulement des photos, gardez vos souvenirs en mémoire, laissez seulement des bulles."




Protection

Depuis 1994, la côte jordanienne est classée réserve marine, sous juridiction nationale et internationale. Les vingt-sept kilomètres de côte ont été divisés en différentes zones dévolues chacune à une activité précise : marine et commerce, plongée, sports aquatiques, palmes-masque-tuba, base hôtelière. Les rangers ont le pouvoir d'agir si quiconque enfreint les règles. Un tribunal spécial juge les infractions à la loi sur l'environnement. Les contrevenants s'exposent même à des peines de prison.


Le respect de l'environnement
est le credo du club.
Yann Saint-Yves ©


Le gouvernement, qui voulait empêcher les pêcheurs de saboter le récif, leur a trouvé de nouvelles activités. Certains d'entre eux sont même devenus rangers ! "On apprend des erreurs de nos voisins, souligne Ahmad. Le récif est source de revenus, nous devons donc le protéger". Avec l'aide d'organisations internationales ou jordaniennes, dont la Royal Jordan Ecological Diving Society et Friends of the Earth (basée à New York).
Plongeur lui-même, le nouveau roi Abdallah va équiper un immense bateau pour la pêche hauturière. Les pêcheurs de récif se recycleront dans cette nouvelle forme de pêche. Un accord avec le Yémen a été conclu pour que le bateau puisse aller hors des eaux territoriales jordaniennes.

En ville, un programme d'éducation pour ne pas utiliser de sacs plastiques, qui seront ensuite rejetés à la mer, au risque d'étouffer tortues et dauphins, a été mis en place. Dans les écoles, à partir de 10 ans, on sensibilise les enfants à la fragilité du corail. Ils apprennent comment réparer des colonies brisées et viennent ensuite dans les clubs de plongée où on les entraîne à pratiquer la randonnée palmée (snorkelling). "Ce sont les enfants qu'il faut éduquer, précise Ahmad. Ce sont eux qui peuvent agir dans l'avenir. Ce sont eux qui peuvent apprendre à leurs parents pourquoi jeter un sac plastique à la mer est dangereux. "


Une curiosité: l'épave d'un char russe.
Yann Saint-Yves ©


Dans le même souci d’écologie, un récif a été créé artificiellement en 1999, avec l’immersion d’un char russe, où viennent se nicher faune et flore coralliennes. L'intérêt est double : faire coloniser un spot par des espèces parfois rares et donner aux plongeurs un intérêt à leur balade, ce qui les empêche d'aller plus loin et d'abîmer le récif.

Plongée en Famille

La plongée en Jordanie reste une activité limitée. Un seul club existe à Amman, la capitale. Les plongeurs s'entraînent en piscine puis viennent valider leurs niveaux en pleine mer.

Sur la Mer Rouge, le premier club a été créé en 1974 par Carlos, un Allemand, décédé depuis. Il existe aujourd'hui cinq structures à Aqaba. Si en 1977, on comptait 20 000 plongeurs par an en Jordanie, c'était encore peu par rapport au million qu'on trouvait en Egypte. En 1997, le Royal Diving Center comptait à lui tout seul 20 000 clients. Une progression logique.


Souvenirs?
Prenez des photos, mais ne ramassez rien.
Yann Saint-Yves ©


"Mais la guerre du Golfe et l'Intifada (NDLR : la guerre des pierres) nous ont fait beaucoup de mal, reconnaît Ahmad. Les touristes nous boudent car ils entendent à la télévision qu'il y a des problèmes au Moyen ou au Proche Orient et ils mettent tout le monde dans le même sac. Pourtant, ici, nous vivons en paix et en toute tranquillité ! "


On s'équipe sur la plage et on plonge!
Yann Saint-Yves ©


La plongée se pratique souvent en partant du bord, car le récif est très proche. Dans ces cas-là, un minibus vous emmène jusqu'au spot avec votre matériel. Là, sous une cahute bâtie en pierre et recouverte de bambous, vous vous équipez à l'abri du soleil. N'oubliez pas de porter des chaussons car le sable est brûlant et le parcours jusqu'à l'eau, équipé de votre bouteille, peut se révéler extrêmement douloureux.

Et un, et deux et trois, yalla, plongez ! On recense 140 espèces de corail à Aqaba et 40 variétés de poissons. La visibilité est souvent très bonne, il y a peu de courant et les spots sont peu profonds. L'idéal pour débuter la plongée.


Martine Carret





Renseignements :

Royal Diving Center
Aqaba
Southern Coastal Road
PO Box 941299
Amman 11194
Jordanie
Email : rdc@jptd.com.jo
Site web : www.jptd.com.jo
Tél: (962) 3 203 27 09
Fax : (962) 3 201 70 97
Passages de brevets PADI, instructeurs parlant anglais.
Possibilités d'hébergement.


Guide Pratique :

Consulter notre sélection de livres.