Le milieu Arctique...

Cet article nous a été envoyé par Stéphane Coucke du Club Nautique de Percé.



Photo : Louis Falardeau ©
Homard bleu

Comment peut-on considérer le secteur du Golfe Saint-Laurent et les côtes maritimes Nord-Atlantique du Québec comme un milieu océanique Arctique ?...

Cette zone, située de part et d'autre du 50 ème parallèle, est pourtant loin du cercle polaire, et puis, 50 degrés de latitude Nord, ce sont aussi les côtes de la Manche; Alors?... À cause des courants froids du Labrador...

Milieu Arctique, brrr !!! Rien que le nom vous donne des frissons dans le dos. Oui, mais saviez-vous que les milieux océaniques froids sont les plus riches en vie marine, surtout si l'on considère le premier maillon de la chaîne alimentaire comme étant le plus important. Certes c'est froid, je vous l'accorde, mais quelle expérience d'y plonger !

Là-haut, au Club Nautique de Percé, la plupart des plongeurs sont en combinaisons humides , épaisses et bien taillées, mais humides ! Les étanches sont surtout utilisées dans les eaux du fleuve, beaucoup plus froides, ou bien hors-saison comme l'hiver en plongée sous-glace. Au coeur de l'été, il n'est pas rare de trouver 14/16 degrés Celsius dans la zone des 10/12 mètres. Le thermocline est assez impressionnant par son changement de température..., mais aussi dans le fait qu'il va délimiter 2 mondes sous-marins très différents les uns des autres. Au fond, notre fameux milieu Arctique...

Comme vous l'avez appris précédemment dans un des articles de ce thème, le secteur que l'on appelle: Baie de Percé - Baie des chaleurs - Miscou, a la particularité d'être alimenté par des masses d'eaux plus chaudes échappées des ramifications du Golfe Stream qui remonte vers le Nord-Est, mais aussi, et plus régulièrement, par le courant froid des côtes du Labrador qui descend du grand Nord... Les eaux tempérées sont alors délimitées, par le thermocline, des écosystèmes océaniques froids.

Mais faisons une descente...


Photo : Louis Falardeau ©
Soleil de mer

Le décor: Une petite crique peu profonde, l'eau est cristalline, sous le bateau on peut déjà observer des centaines d'Étoiles de mer et d'Oursins. La faible houle agite mollement les Grandes Algues Brunes, Kelps gigantesques et autres Laminaires, sur le littoral. Des milliers d'oiseaux volent dans les environs, et au loin, quelques têtes de phoques font surface...

La mise à l'eau est surprenante, la lumière est tendre, comme tamisée par tous ces immenses Laminaires, et claire !! Une vie impressionnante se développe à l'abri de ces grandes algues. Des crustacés dans tous les recoins, comme le fameux Homard de Gaspésie ! Le sol est jonché d'Étoiles de toutes les couleurs et de toutes les formes. Les espèces les plus rencontrées sont les Soleils de Mer, à 14 branches..., ou les Étoiles de mer Polaires. Les Anémones rouges du nord, ou marbrées, couvrent les parois des roches, et sont présentes bien au delà du thermocline. Dans cet environnement précis, à la température variant de -2 à 5/6 degrés..., règnent dans une ambiance de plongée et de lumière hallucinante, les Anémones plumeuses, qui vivent par colonies formants des immenses bouquets de fleurs blanches sur le fond. Parmi ce décor, vous croisez des Loups d'Atlantiques, Loquettes, Baudroies et autres Sébastes, quand vous n'êtes pas au milieu d'un banc de milliers de Capelans ou Lançons, ou tout simplement occupé à jouer avec un Phoque !...

Ça vaut largement une plongée dans le sud...

Stéphane Coucke
(Club Nautique de Percé)