M'île et une épaves...

Cet article nous a été envoyé par Stéphane Coucke du Club Nautique de Percé.




Photo : Stéphane Coucke ©


Il y a 3500 ans, l'île était fréquentée par les Amérindiens qui lui donnaient le nom de " Notiskuan ", ce qui signifie " lieu où l'on chasse l'Ours... ".

À partir du XVI ème siècle, l'île d'Anticosti a été associée à plusieurs personnages historiques. Ainsi Jacques Cartier, en 1534, est le premier explorateur à en faire la découverte; mais ce sont des pêcheurs Basques de passage qui l'ont baptisée " Anti Costa " en 1542, ce qui signifie en quelque sorte: anti-côte; ou " Non! ce n'est pas encore la terre ferme... ". En 1680, cette île a été érigée en fief et seigneurie, mais les colons furent décimés par les troupes de l'Amiral Phipps, au retour de l'attaque ratée sur Québec en 1690. La rage de la défaite fut augmentée, lorsque la flotte Britannique fit naufrage aux abords de l'île...

Située au milieu de l'embouchure du Golfe Saint-Laurent, Anticosti est crainte par les marins, car, depuis le XVII ème siècle, plus de 400 navires se sont échoués...

Cette île est un endroit inestimable pour les chasseurs d'épaves et les passionnés de récits d'aventures maritimes. Depuis seulement quelques années, la communauté de plongeurs fanatiques du Québec, commence à s'y intéresser et à explorer ces côtes. Des recherches archéologiques ont été menées plusieurs fois dans le secteur, mais les conditions météorologiques très changeantes, rendent les travaux sous-marins périlleux. Pourtant, des expéditions de plongée s'organisent régulièrement pour aller explorer et tenter de répertorier de nouvelles découvertes... Des sources fiables confirment l'existence de plus de 2000 épaves antérieures à 1850 dans les eaux du Golfe Saint-Laurent; et on peut avancer le chiffre de 50 000 épaves situées au-dessus du 40 ème parallèle... Il reste encore bien des mystères à percer, et ces naufrages n'ont sûrement pas tous été détruits par les éléments...

En Septembre prochain, une équipe de plongeurs du Club Nautique de Percé (voir articles précédents sur la plongée en milieu Arctique), partira pour la pointe Ouest de l'île, afin d'y repérer des sites de plongée et des épaves accessibles à tous, dans le but d'organiser des " Croisières-Aventures " dès l'été prochain.

D'autres destinations sont actuellement à l'étude, comme la Côte-Nord, Terre-Neuve, les îles de la Madeleine, et les îles du Prince Édouard. L'exploration des côtes situées en face de l'île de Terre-Neuve, non loin du Labrador, nécessitera une logistique particulière, des plongeurs expérimentés. Certaines de ces excursions devraient faire l'objet de recherches scientifiques.

Qui, un jour, n'a pas rêvé de descendre le long d'un iceberg, de suivre un troupeau de Baleines dans le Grand Nord, ou tout simplement dire; j'y étais, j'ai plongé au-dessus du 50 ème parallèle Nord ?...

Stéphane Coucke
(Club Nautique de Percé)