Mysticète mystérieux...

Cet article nous a été envoyé par Stéphane Coucke du Club Nautique de Percé.




Photo : Stéphane Coucke ©


Quelques 25 tonnes de muscles et de graisse viennent de passer sous le bateau, la queue majestueuse sort de l'eau à contre-jour et disparaît lentement dans le bleu de l'océan. Nous venons de croiser un Seï; un Rorqual Boréal...

Régulièrement, en fin d'après-midi, quand la journée de plongée s'achève, le bateau part pour une dernière excursion. À seulement quelques minutes des côtes de la Baie de Percé, on observe déjà un ballet de souffles et de queues de baleines, dans des lumières de couché de soleil inoubliables. Dans cette immense baie, à l'entrée du Golfe Saint-Laurent, se croisent les espèces de baleines les plus fréquentes et les plus faciles à observer. Le groupe des Mysticètes ( baleines à fanons ) y est largement représenté comparativement au groupe des Odontocètes ( baleines à dents ).

L'ordre des Cétacés, représenté par différents sous-ordres, familles, genres et espèces, est particulièrement abondant dans les eaux de cette région tout au long de l'année. Bon nombre de baleines à fanons ( Mysticète: du Grec Mystakos , Moustaches et du Latin cetus , baleine ) viennent pour y engouffrer ou écrémer en surface leur nourriture dans les bancs de Capelans ou Lançons, de Calmars ou de Krills pour certaines espèces; comme la Balaenidé appelée Baleine Franche .

Il n'est pas rare en début de saison, soit vers Mai/Juin, de croiser des troupeaux d'une douzaine d'individus, que seule la présence abondante de nourriture rassemble. Les Petits Rorquals et Rorquals Communs ont l'habitude de chasser ensemble et de se déplacer rapidement vers d'autres zones de chasse. Le Seï, appelé aussi le Rorqual de Rudolphi, est un nageur très rapide, le plus souvent solitaire, il se déplace beaucoup en surface, avec une séquence respiratoire courte et rythmée, pour plonger environ 5 à 10 minutes dans des regroupements de Krills ou de Calmars.

La période passée dans les eaux du Saint-Laurent est brève; de Juin à Septembre. La migration du Rorqual Boréal, présent dans toutes les mers du globe, passe par les zones polaires durant l'été, et les zones tropicales pour la reproduction, en hiver.

Ayant été activement chassé au siècle dernier, il n'en reste que un millier environ dans l'Atlantique Nord... C'est donc avec de la chance et beaucoup d'heures passées en mer qu'il est possible d'observer cet animal. Le long des côtes des régions maritimes du Québec, tous ces mammifères trouvent un endroit idéal de tranquillité pour assurer la pérennité des espèces. Ici, voir une baleine passer devant le bateau c'est du quotidien, mais pour combien de temps...

Stéphane Coucke
(Club Nautique de Percé)