Xpedition Team - Impressions...




Eric Bastard nous donne ses impressions le Dornier et sa plongée de jeudi :
Aujourd'hui nous sommes 7 à plonger :
Je plonge avec Aldo, Stéphane et Edouardo (tous deux équipés de circuits fermés).
Et 10 min après nous partirons le second groupe constitué par Roberto, Francis et Didier.
Aujourd'hui il fait beau quand nous montons dans le bateau. Cependant, le temps d'arriver sur le site quelques nuages ont fait leur apparition. Il n'y a pas de vent et la descente se fait très rapidement dans une absence totale de courant. La visibilité est tellement bonne qu'à 70 m de profondeur on voit encore le bateau en surface. Nous descendons en 3 min et dès 60 m nous voyons l'hydravion. Aldo en profite pour filmer notre arrivée et l'apparition progressive de l'épave.

© Xpedition Team

La première fois que j'ai plongé sur le Dornier, j'ai été très étonné, notamment par la forme de l'empennage, très large. Le fait de voir un avion posé sur le fond de l'eau est aussi très impressionnant. Il est vraiment posé sur le sable, sur un fond plat, et sa petite taille permet de le voir entièrement au cours de la descente. A 100 m de profondeur la visibilité est étonnante, on croirait être à 50 ou 60 m.


© Xpedition Team

Sur place, ce qui frappe est l'importance du nombre de poissons qui se trouvent sur et autour de l'épave : elle grouille littéralement de vie, alors qu'autour c'est le vide. Il y a notamment des langoustes et des congres d'une taille impressionnante.

L'épave étant assez petite, on peut en faire le tour rapidement. Les moteurs sont bien visibles, de même que l'hélice et la torpille, toujours posée sur le sable devant l'avion. A l'intérieur certains hublots cassés ou intacts sont tombés par terre et de nombreux câbles s'emmêlent.

Nous restons 15 min au fond et remontons lentement faire nos paliers. Nous changeons de bouteilles régulièrement et arrivons au palier de 6 m. Nous y sommes rejoint 10 min plus tard par le second groupe et par Antonnello qui vient nous prendre en photo.
Nous remontons après 100 min passées sous l'eau, en ayant parfaitement respecté notre planification de la plongée.


© Xpedition Team
Par sécurité nous continuons de respirer de l'oxygène pur (entre deux bouchées de sandwich) jusqu'au port de Cavalaire situé à 30 min du site de plongée.
Arrivés au port, nous débarquons le matériel et nous dirigeons vers le local de gonflage où commençons à remplir les bouteilles. Il nous faut 3 bonnes heures pour faire tous nos mélanges et les analyses.



© Xpedition Team


Il ne nous reste plus qu'à préparer la plongée du lendemain. Demain, vendredi, pour se reposer (!), nous allons plonger sur le Togo, situé à 60 m de fond. Nous retournerons sur le Dornier samedi matin pour lui faire nos adieux.

A bientôt.